LES ACTUALITÉS

mar.

17

juil.

2018

Résultats du #Baromètre #RSE 2018 des #Entreprises du #Sénégal

Dakar, le 17 Juillet 2018- Dans le cadre de sa mission de promotion de la RSE au Sénégal et conformément aux deux premiers principes de la RSE (Redevabilité et Transparence), il a été décidé lors de la dernière réunion des Entreprises partenaires de RSE Senegal d’actualiser pour 2018 le baromètre RSE des Entreprises du Sénégal.

 

A noter que le Sénégal dispose, outre d’un dispositif de promotion de la RSE (Initiative RSE Senegal), de trois (3) outils permettant de faciliter l’accompagnement et le suivi des pratiques de Gouvernance RSE au niveau des entreprises et des organisations : (1) Charte RSE&DD des Entreprises du Sénégal, (2) Charte Diversité des Entreprises du Sénégal, et (3) le Baromètre RSE des Entreprises du Sénégal.

 

 

Les résultats du Baromètre RSE 2018 sont ainsi publiés à l’issue d’une enquête réalisée durant le mois de Juin 2017 auprès de 17 entreprises engagées dans la RSE au Sénégal.

Résultats à télécharger ci-après :  

Résultats du Baromètre RSE 2018 des Entreprises du Sénégal
Résultats Baromètre RSE Sénégal 2018.pdf
Document Adobe Acrobat 365.0 KB
1 commentaires

mar.

10

juil.

2018

Eiffage participe à la préservation de la biodiversité dans la réserve botanique de Noflaye

Le ministère de l’environnement, représenté par le Colonel Racine Diallo a procédé le 10 juillet 2018 à la réception d'un mur de 700 m pour la clôture de la réserve botanique Noflaye.

 

La cérémonie a eu lieu en présence du sous-préfet de Bambilor M. Marcel Thiao, de l’adjointe au Maire de Sangalkam Mme Coumba Sène, des Responsables du village des Tortues et des équipes d’Eiffage.

 

La Réserve botanique de Noflaye, qui abrite le village des Tortues, était de plus en plus menacée par les intrusions humaines et animales. Pour sa protection, Eiffage en partenariat avec la Direction Développement Durable et Innovation Transverse du Groupe Eiffage et la SENAC SA est intervenu en urgence pour financer et suivre le projet du mur de clôture. En plus de ce mur de protection, un panneau indicatif a été implanté au niveau de la sortie n° 10 de l’Autoroute à péage pour renforcer la visibilité du site.

 

Mme Missira Keïta, directrice QHSE a rappelé l’historique du partenariat entre Eiffage et SOPTOM. Elle a réitéré l’engagement d’Eiffage dans la préservation de la biodiversité.

Le colonel Racine Diallo s'est réjoui de cette réalisation et a appelé les acteurs à s'inscrire dans une perspective futuriste. ll a aussi invité les populations à plus de civisme pour préserver cette réserve naturelle. Il a été rejoint en cela par l’adjointe au Maire de Sangalkam qui insiste sur la sensibilisation de nos enfants à travers des sorties pédagogiques.

 

Le sous-préfet a tenu à féliciter Eiffage Sénégal acteur engagé. Il a assisté et suivi d’autres projets RSE d’Eiffage à Djilor et à Kanel. Pour lui le slogan d’Eiffage "Chez nous, il n’y a pas que le béton qui compte » n'est pas un vain mot. Il encourage ainsi les populations du village de Noflaye à la mise en valeur et à la conservation de ce

 

patrimoine naturel. Cette belle cérémonie a été clôturée par un cocktail

1 commentaires

ven.

22

juin

2018

Réunion des Entreprises RSE du Sénégal : Baromètre RSE et Forum RSE 2018

La réunion des Entreprises RSE s’est tenue le Vendredi 22 Juin 2018 de 9h à 12h30 dans les locaux de la SENELEC, sous la présidence de M.Philippe BARRY, Président de l’Initiative RSE Senegal.

 

Etaient présents 22 participants (voir liste annexée)

·         15 Entreprises du Réseau RSE Senegal : Iamgold – Terangagold – Idc – Senelec – Wartsila – Lse – Eiffage – Gds – Sodefitex – Sgbs – Bhs – Dpw – Sonatel – Neurotech – Grant Thorton

·         2 Invités : La Banque Outarde (LBO) – Ong «Biodiversity For Peace»

 

M.BARRY a ouvert la séance en souhaitant la bienvenue aux participants et en remerciant M.Bassirou SYLLA, Directeur QSE & RSE, d’avoir bien voulu accueillir cette rencontre des entreprises RSE. Puis il a donné lecture de l’ordre du jour de la présente réunion :

1.    Mot de bienvenue du Directeur QSE&RSE de SENELEC

2.    Baromètre RSE des Entreprises

3.    Académie Durable Internationale : bilan du 1er séminaire et perspectives 2019

4.    Forum RSE 2018

5.    Divers

a.    Charte Diversité des Entreprises du Sénégal

b.    Etude RSE Santé (Ministère de la Santé)

c.    Programme de Formation Ecole Entreprise (Ministère de la Formation Professionnelle)

 

****

 

1-    Mot de bienvenue du Directeur QSE & RSE de SENELEC

M.Bassirou SYLLA a au nom du Directeur Général de SENELEC souhaité la bienvenue aux représentants des entreprises partenaires de l’Initiative RSE Senegal. Après avoir rappelé l’importance que la Direction Générale accorde à la RSE et l’ambition d’inscrire la SENELEC dans un système de management intégré, y inclus les lignes directrices de la norme ISO 26000, M.SYLLA a présenté le bilan de SENELEC avec l’ensemble des projets et réformes qui ont permis une amélioration effective sur tous les segments de la chaîne de valeurs de l’entreprise : production, distribution, commercial, etc… Les perspectives avec environs 1000 projets mis en oeuvre actuellement ou dans le pipe ont été également présentées.

Voir Présentation en annexe.

Après une série de questions réponses, les participants ont reconnu les efforts et résultats réalisés par SENELEC depuis 2011. Ils ont félicité la Direction générale pour les actes de gestion posés en vue des bonnes performances notées dans de très nombreux domaines.

 

2-    Baromètre RSE des Entreprises

M.BARRY a indiqué que depuis 2015, l’Initiative RSE Senegal dispose d’un baromètre qui permet de situer le niveau d’amélioration des entreprises partenaires en ce qui concerne leur système de management de la RSE.

Il a proposé une réactualisation du baromètre pour 2018 à partir d’un questionnaire qui a été présenté en séance aux responsables RSE des entreprises. Les analyses qui découleront des données collectées seront articulées autour d’une part, du profil des responsables RSE dans les entreprises et d’autre part, du niveau du système de management RSE mise en place par les entreprises.

Ce questionnaire simple sera transmis aux responsables RSE des entreprises partenaires.

 

3- Académie Durable Internationale (ADI)

M.Amath BA, chargé au sein de RSE Senegal du projet de développement de l’Académie Internationale Durable a présenté les objectifs de cette institution, le retour d’expériences du 1er séminaire organisé par l’ADI à Casablanca au mois de Mai 2018 et les perspectives de développement de l’ADI.

S’agissant de la présentation de l’ADI, il a rappelé que sa vocation est de former les cadres francophones du secteur privé et public sur la notion de Durabilité afin qu’ils deviennent de véritables «managers durables d’avenir». Pour ce faire ils doivent renforcés leurs capacités sur le Développement Durable (DD) et la RSE comme moyen de s’inscrire dans la Durabilité. Pour atteindre les résultats escomptés, il est important pour l’ADI que le contenu du référentiel de formation soit également co-construit à partir des réalités des entreprises africaines d’où l’importance d’avoir associé parmi les fondateurs, aux côtés des experts européens et canadiens, des experts du Maroc (RSO Maroc), de Côte d’Ivoire (RSO Côte d’Ivoire), du Cameroun (Institut RSE Afrique) et du Sénégal (RSE Senegal).

S’agissant de cette première activité tenue à Casablanca, il ressort une évaluation très positive sur le plan du haut niveau de représentation et de qualité des formateurs mobilisés, du contenu pédagogique avec notamment les business case traités et de l’organisation logistique.

Les quatre représentants des entreprises présents à ce séminaire (SENELEC, EIFFAGE, GDS, DPW) ont confirmé l’évaluation faite par M.BA. Ils se sont dit très satisfaits de cette première activité organisée par l’ADI et ont invité les autres entreprises à participer au prochain séminaire.

S’agissant des perspectives, il a été rappelé l’importance que des business case puissent être présentés pour les prochaines éditions par des africains à partir de cas réels de nos entreprises.

Des propositions concernant l’organisation de la 2° édition du séminaire à Casablanca couplée à des séminaires locaux vont être discutées prochainement au niveau des membres fondateurs de l’ADI, ce qui permettra de revenir auprès des entreprises partenaires de l’Initiative RSE Senegal et autres entreprises/organisations du Sénégal avec une offre globale de formation en RSE et Développement Durable. 

  

4- Forum RSE 2018

M.BARRY a proposé aux entreprises partenaires de l’Initiative RSE Senegal de retenir la RSE et la préservation de la Biodiversité comme le thème principal de la prochaine édition du  «Forum sur la RSE au Sénégal» qui se tiendra fin Novembre 2018. Il s’agit d’un thème d’actualité à fort enjeu international et national qui n’a pas encore été traité dans les éditions précédentes.

L’originalité serait également de donner une dimension locale à cette édition en l’organisant dans un territoire sensible sur le plan de la biodiversité : à Djilor, dans la Communauté rurale de Fimela, Delta du Fleuve Saloum. Outre les échanges et expériences entre entreprises et acteurs locaux dans le cadre d’un Dialogue Parties Prenantes orienté sur les questions environnementales, il sera privilégié un exercice collectif de détermination des Enjeux locaux, d’une cartographie des Parties Prenantes influençant la biodiversité de ce territoire, de leurs attentes et responsabilités afin de suggérer des idées de projets de solidarité écologique ayant un impact réel et significatif dans le territoire du Delta du Fleuve Saloum.

Les participants ont émis un avis très favorable à l’orientation donnée à cette édition 2018 du Forum RSE, compte tenu du thème présentant un enjeu réel pour de nombreuses entreprises tous secteurs confondus, de la zone géographique ciblée, du format et contenu pédagogique pressenti. 

Une note contextuelle du Forum sera transmise au plus tard début juillet 2018 aux entreprises pour solliciter leur engagement dans cette activité RSE Biodiversité.

 

5-    Divers

M.BARRY a communiqué des informations relatives aux chantiers RSE menés au sein de l’Initiative RSE Senegal :

·         Charte Diversité des Entreprises du Sénégal : après l’atelier organisé au mois de Mars 2018 sur «RSE et Leadership féminin», il est prévu une réunion du Comité du Groupe des entreprises signataires au mois d’Octobre 2018.

·         Etude RSE Santé : A l’issue des visites de terrain effectuées auprès de 21 entreprises cibles, le rapport d’étude a été remis par RSE Senegal au Ministère de la Santé au mois d’Avril 2018. A charge pour le Ministère de la Santé d’inviter à présent les entreprises à un atelier de restitution.

·         Projet de Formation Ecole Entreprise : le Ministère de la Formation Professionnelle vient de lancer un projet concernant l’alternance Ecole Entreprise pour des jeunes sénégalais sans qualification, l’objectif étant de délivrer à ces jeunes des diplômes sur des référentiels métiers très opérationnels co-construits avec des entreprises. La période d’alternance sur 3 ans est la suivante : 80% en entreprise, 20% en école. Une subvention dégressive est accordée par l’Etat aux jeunes apprenants durant tout son cursus. Les responsables de ce Projet piloté par la Direction de la Formation Professionnelle vont mener très prochainement en partenariat avec RSE Senegal des visites auprès des entreprises engagées dans la RSE.

 

Plus rien n’étant inscrit à l’ordre du jour, la réunion a pris fin à 12h30.

.

                                                                                                                     Le Rapporteur

 

                                                                                                                      Philippe BARRY

 

P.J. :

-Présentation de SENELEC

 

Présentation SENELEC rse Juin 2018
Présentation Senelec RSE 22 juin 2018.pd
Document Adobe Acrobat 3.6 MB
2 commentaires

jeu.

07

juin

2018

Sonatel : publication du Rapport RSE 2017 lors d’un Dialogue Partie Prenante avec la Presse

Dakar, le 05 Juin 2018- Le nouveau Directeur Général de SONATEL, M.Sékou Dramé, a profité d’une cérémonie traditionnelle de coupure du Jeûne («Ndogou» : moment de partage et de solidarité) pour inviter la presse à un cadre d'écoute et de dialogue mis à profit pour échanger sur les éléments de contenu de l’édition 2017 du Rapport RSE de Sonatel. Les activités menées dans les quatre (4) axes stratégiques de SONATEL (Economique, Social, Sociétal, Environnemental) ont été présentées aux responsables des organes de presse.

 

SONATEL est la première entreprise au Sénégal à rendre régulièrement public, depuis 2014, un rapport RSE. Pour la deuxième fois, ledit rapport suit les lignes directrices de la norme internationale ISO 26000 et du référentiel Global Report Initiative (GRI-4). SONATEL marque ainsi et pleinement son engagement dans les principes fondamentaux de Gouvernance de la RSE (Transparence et Redevabilité) et dévoile à travers ce document des informations sur sa responsabilité sociale et environnementale liée au cœur de ses métiers et de l’ensemble de sa chaîne de valeur.

 

Pour la conception de ce rapport RSE, SONATEL s’est adjoint un expert local, Monsieur Philippe Barry de RSE Sénégal, pour accompagner la démarche déployée par un Groupe interne constitué de représentants de plusieurs fonctions clés de l’entreprise. L’organisation mise en place par la Direction RSE de SONATEL a permis de dégager, selon la matérialité des enjeux actuels, les principales orientations en termes de contenu rédactionnel mais surtout, elle a facilité la remontée des informations relatives aux 7 questions centrales et aux différents indicateurs extra-financiers.

 

Pour cette année, le Rapport RSE 2017 de SONATEL met en particulier l’accent sur :

• les aspects de Gouvernance et le système de management de la RSE,

• l’Empreinte Socio-économique de SONATEL,

• l’empreinte Carbone de SONATEL,

• l’ancrage territorial de SONATEL orienté vers les Objectifs de Développement Durable (ODD)

• et enfin une présentation des indicateurs extra-financiers de SONATEL

 

S’agissant de la Gouvernance, le document rappelle que les structures mises en place au sein de SONATEL et l’application rigoureuse des standards internationaux permettent à l’entreprise d'atteindre un niveau élevé de performance et de résultats dans le secteur des télécommunications et des TIC au Sénégal et dans la sous-région ouest africaine. Le Dialogue Parties Prenantes est au cœur de la stratégie de développement de SONATEL et s’est manifesté cette année par de nombreuses activités clés en lien avec des Questions Centrales de la RSE, dont :

 

• En matière sociale, l’installation du Comité du Dialogue Social de SONATEL par le Directeur Général et la Présidente du Haut Conseil du Dialogue Social, Madame Innocence Ntap Ndiaye,

• Dans le cadre des relations avec les Clients,

  • l’organisation de plusieurs rencontres avec les représentants des associations de consommateurs mais également avec les acteurs de l’éco-système du secteur des télécommunications et des TIC, par le biais des évènements comme le Digital Society Forum, les Jeudis de la RSE, le Dakar Digital Show, etc…

• Sur la question de l’ancrage territorial, SONATEL s’est impliqué dans plusieurs activités en faveur notamment de diverses cibles :

  • Les jeunes filles : organisation des journées de promotion des TIC aux fins d’une intégration du volet Genre dans ce secteur,
  • Les Jeunes en recherche de stages et de premiers emplois : signature de conventions de partenariat avec le Programme Sénégalais pour l’Emploi des Jeunes (PSEJ), l’Agence Nationale pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes (ANPEJ),
  • Les Jeunes à la recherche d’opportunités en entrepreneuriat : lancement de SONATEL Academy et organisation de Linguère Digital Challenge, Prix Orange de l’Entrepreneuriat Social en Afrique (POESAM), concours de Hackaton,
  • Les Collectivités locales : rencontres avec plusieurs Mairies où sont implantés des agences de SONATEL et qui ont abouti à la signature de convention de partenariat à l’instar de celle signée avec l’Association des Maires du Sénégal (AMS)

Le Rapport RSE 2017 innove en présentant pour la première fois une évaluation de l’empreinte de SONATEL sur l’Economie sénégalaise. Celle-ci confirme le rôle d’acteur majeur et de créateur de richesses au Sénégal, en affichant les résultats suivants : 

  • L’empreinte économique simple est estimée au total à 601,5 milliards de FCFA et 72 215 emplois
  • L’empreinte économique élargie de Sonatel est évaluée à 955 milliards Fcfa pour 108.853 emplois soutenus

 

La préservation de l’environnement devient un enjeu prioritaire pour SONATEL qui s’inscrit notamment dans une amélioration continue d’un système de reporting environnemental qui prend en compte non seulement la conformité environnementale nationale mais également les engagements du Sénégal en matière de Changements climatiques. C’est dans ce cadre que SONATEL continue d’accompagner les Collectivités locales dans la lutte contre la pollution des déchets et le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable dans :

  • le suivi de la qualité de l’air à Dakar,
  • l’organisation d’évènements nationaux tels que la Conférence Nationale sur le Développement Durable, la Journée mondiale de l’Environnement, etc…
  • la représentation du Sénégal à de grandes rencontres internationales sur les Changements Climatiques (COP) ou les Objectifs de Développement Durable (ODD)

 

Une partie du Rapport RSE 2017 de SONATEL est consacrée aux actions de mécénat menées par la Fondation SONATEL et les projets structurants pilotés par la Direction RSE, selon les 4 axes stratégiques RSE de SONATEL : Bien Etre communautaire, Croissance et Développement Economique, Bonne Gouvernance, Préservation de l’Environnement.

 

Conformément aux exigences de la norme ISO 26000 et du référentiel du GRI-4, SONATEL rend publique les indicateurs extra-financiers issus de son système de management RSE en y ajoutant un tableau de concordance des indicateurs GRI-4 & ISO 26000.

Téléchargement sur :

 http://sonatel.sn/2018/06/07/rapport-annuel-rse-2017-du-groupe-sonatel/    

1 commentaires

lun.

28

mai

2018

Wartsila wa : Ouvrir la voie à une meilleure éducation en Afrique de l'Ouest

Au Sénégal, les étudiants talentueux ont souvent du mal à trouver leur place dans la vie professionnelle. Pour répondre à l'ODD4 Education, Wärtsilä West Africa fournit aux institutions locales parties prenantes une formation pratique et un soutien dans le cadre de sa politique de responsabilité sociétale d'entreprise (RSE). Témoignage de Souleymane Diallo, étudiant à l'Université Assane Seck de Ziguinchor (UASZ).

 

traduit de l'article https://www.wartsila.com/twentyfour7/people/paving-the-way-to-better-education-in-west-africa

 

 

Le Sénégalais Souleymane Diallo est décidé à décrocher un emploi répondant à ses attentes dans le domaine des systèmes d'information. "C'est un domaine très large", explique-t-il sur Skype depuis Dakar. "Vous apprenez de nouveaux outils pour gérer une entreprise, ce qui vous permet de faire beaucoup de choses différentes." M.Diallo a récemment commencé à travailler au bureau de Wärtsilä en Afrique de l'Ouest dans la capitale du Sénégal. Tout au long des sept mois de son stage, il a travaillé avec le département informatique et l'équipe RH, mettant à profit sa maîtrise en gestion des systèmes d'information. «J'ai pu appliquer et mettre en pratique ce que j'ai appris pendant mes études», explique M.Diallo. "Le stage a même changé mes aspirations professionnelles, et la vision que j'ai maintenant est très différente."

Pour M.Diallo, l'opportunité s'est présentée alors qu'il finissait son diplôme à l'université de Ziguinchor. Wärtsilä soutient l'université en offrant des bourses, des stages, de la formation et de l'équipement. Selon M.Diallo, les étudiants sénégalais manquent souvent d'opportunités après avoir terminé leurs études. «Même si un étudiant réussit bien à l'université avec des diplômes et de bons résultats, il n'y a pas beaucoup d'opportunités disponibles», explique-t-il. "Obtenir un emploi peut être difficile, encore plus quand on est moins bon."

 

Une cause partagée dans tous les secteurs

Lydia Murimi, Spécialiste principale du secteur privé au Partenariat mondial pour l'éducation (GPE) - une plateforme de partenariat et de financement visant à renforcer les systèmes éducatifs dans les pays en développement - voit une opportunité dans les partenariats d'entreprises. Elle estime qu'une main-d'œuvre éduquée est un avantage concurrentiel clé dans n'importe quel pays, et que son impact à la fois socialement et économiquement ne doit pas être sous-estimé. Pour les entreprises, cela conduit à une offre de personnel qualifié et un meilleur service aux clients.

"Les entreprises qui contribuent à l'éducation agissent comme des leaders d'opinion et aident à construire l'ensemble de l'écosystème dans la société."

Elle insiste sur le fait que l'engagement réel est plus qu'une simple approche du «donner un chèque et partir».

«Lorsque les entreprises et toutes leurs parties prenantes clés comprendront et s'approprieront le contexte et les défis, tout le monde sera bénéficiaire», fait-elle remarquer. "Naturellement, le monde des ONG ainsi que les secteurs public et privé peuvent avoir des priorités différentes, mais ils ont tous beaucoup plus d’enjeux communs que des différences."

Beaucoup peut aussi être fait en soutenant l'éducation primaire. Selon l'UNICEF, au Sénégal, seuls 66% des 15-24 ans savent lire et écrire et plus d'un cinquième des enfants en âge de fréquenter l'école primaire ne sont pas scolarisés.

Mme Murimi souligne que l'éducation primaire étant le fondement de l'apprentissage, l'investissement le plus fructueux consiste à faire en sorte que tous les enfants, y compris les minorités et les enfants handicapés, aient accès à une éducation de qualité

 

Recherchons davantage de femmes dans le monde de la technologie

Un autre défi au Sénégal est l'inégalité de l'éducation entre les hommes et les femmes. Les statistiques de l'UNESCO montrent que, bien que dans l'enseignement pré-primaire et primaire, les filles et les garçons soient presque égaux, les hommes sont beaucoup plus susceptibles de suivre des études supérieures.

Mme Murimi dit que les femmes ayant accès à l'éducation ont beaucoup d'effets positifs.

«Cela permet vraiment d'éduquer les femmes, car cela a un impact énorme sur la famille et la communauté. Les femmes éduquées ont tendance à s'assurer que leurs enfants vont aussi à l'école. "

Salimata Dia, coordinatrice des communications de Wärtsilä West Africa, est d'accord. Elle souligne qu'au-delà de l'amélioration de l'accès à l'éducation dans les zones reculées, Wärtsilä cherche à encourager les femmes à participer à des formations techniques et à des stages.

"Notre objectif est d'aider les étudiants qualifiés à réaliser leur potentiel, indépendamment de leurs antécédents, au lieu d'avoir à abandonner l'école en raison d'un manque d'accès ou de fonds."

 

Autonomiser les communautés

Les partenariats de Wärtsilä avec des établissements d'enseignement en Afrique de l'Ouest font partie du programme de responsabilité sociétale de l'entreprise. Wärtsilä a également impliqué ses clients. Par exemple, Cosama et Vivo Energy Sénégal ont contribué à la formation et à l'insertion professionnelle d'étudiants et de jeunes diplômés à Ziguinchor. Au Sénégal, Wärtsilä est également partenaire de l'Ecole Polytechnique Supérieure de Dakar.

Dorénavant, dit Madame Dia, Wärtsilä prévoit d'établir des collaborations similaires en Mauritanie et ensuite étendre la pratique à de nouveaux endroits. L'objectif principal du partenariat est de faciliter le progrès des jeunes étudiants et d'aider les diplômés défavorisés à accéder à l’emploi. Un autre objectif est d'aider les communautés.

«Comme Wärtsilä exploite des centrales électriques sur différents sites, c'est une partie importante de notre programme de RSE pour aider les communautés locales», explique Mme Dia.

Mme Murimi du GPE note que les communautés s'attendent souvent à ce que les entreprises contribuent à leur bien-être. Les employés veulent également sentir que l'entreprise travaille pour le bien général et exiger des actions pour faire progresser la responsabilité sociétale.

Prenons le cas de M.Diallo. Il dit qu'il est important pour lui de pouvoir vivre près de sa famille et de contribuer au bien-être du pays. Avec Wärtsilä, il sent qu'il peut faire les deux.

1 commentaires

dim.

25

mars

2018

Le Top Management de la LONASE sensibilisé sur la RSE et la norme ISO 26000

 

La Loterie Nationale Sénégalaise (Lonase), entreprise certifiée ISO 9001 version 2015, vient de franchir un cap important dans sa prise de décision vers un engagement dans une démarche RSE structurée. Un groupe de son Top Management composé de 29 cadres ont participé à une journée de formation sur la RSE et la norme ISO 26000 afin de mieux comprendre le sens et les enjeux de la RSE stratégique, en tant qu’outil pour mieux orienter les nombreuses actions et initiatives d’engagement communautaire de la Lonase. Durant cette formation animée par Philippe Barry, en tant qu’expert RSE, il a été procédé à des présentations suivies de riche débats sur la notion du développement durable, la définition et les fondamentaux de la RSE, la RSE au Sénégal, comment entrer dans une démarche RSE stratégique avec la norme ISO 26000, la Communication en RSE. Autant d’éléments qui permettront très prochainement une décision de la Direction Générale sur une option de mise en oeuvre d’une démarche RSE structurée au sein de la Lonase.

1 commentaires

Forum RSE 2018