RSE Senegal, modérateur du panel Emploi et Digitalisation du Dakar Digital Show

Dakar, le 1er Juin 2016- La Direction RSE de Sonatel a organisé dans le cadre de la 1ère édition du Dakar Digital Show un panel spécifiquement dédié à un des axes de l’engagement sociétal de SONATEL portant sur le soutien à l’entrepreneuriat numérique.

Afin d’animer ledit panel, les organisateurs ont fait appel à M.Philippe Barry, Président de l’Initiative RSE Senegal dont un des axes est relatif à l’Insertion professionnelle des jeunes et à l’Entrepreneuriat.

 

Le panel a enregistré deux catégories d’acteurs en face à face, avec d’un côté un groupe de sept (7) jeunes entrepreneurs évoluant dans le secteur du numérique (Sooretul, By Filling, MLouma, Ecole au Sénégal, Kayfii, Maréma Traiteur, Genius family) et de l’autre un groupe de six (6) représentants de structures d’appui aux PME (Ministère de l’Economie numérique, Teranga Capital, Adepme, Ctic, Université de Thiès, Psej, Anpej).

 

Après le discours de bienvenue de M.Abdou Karim Mbengue, Directeur de la Communication Institutionnelle et RSE de SONATEL, il revenait à M.Barry d’introduire le débat. Après avoir posé le contexte du faible niveau entrepreneurial au Sénégal marqué en outre par un taux aussi faible de l’emploi formel (300.000 emplois dans le secteur privé et 120 dans la fonction publique), Il a insisté sur la haute responsabilité de l’Etat et des grandes Entreprises RSE à susciter dans le pays l’esprit d’entreprendre chez les jeunes et à accompagner le développement de micros et petites entreprises créées par promoteurs méritants. Il a ajouté que la seule alternative au problème du chômage des jeunes réside dans un soutien conséquent à la création de l’auto emploi et de l’entrepreneuriat, enjeu majeur du Plan Sénégal Emergent.

 

Aussi, après avoir invité les jeunes entrepreneurs panélistes à indiquer leurs motivations dans leur choix entrepreneurial, à présenter leurs activités et leurs opportunités, ainsi que les difficultés et obstacles, il a demandé à chacune des structures d’appui présentes de répondre aux attentes exprimées par les jeunes.

 

Il est notamment ressorti du débat un problème d’accès à l’information sur les lignes de financement mis à disposition par les structures d’appui, le problème de coordination entre les structures publiques, l’absence de volonté des pouvoirs publics et des grandes entreprises RSE de mettre en œuvre de réelles et efficaces politiques d’achat en faveur des micros et petites entreprises.

 

Les participants et panélistes ont chaleureusement remercié SONATEL pour avoir offert un tel cadre de dialogue qui favorise la connectivité entre les jeunes entrepreneurs du secteur privé et les structures publiques.

 

Plus d’infos sur   

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Forum RSE 2017