RSE Senegal au Conseil Economique, Social et Environnemental

Dans le cadre des travaux de sa première session ordinaire de l'année 2017, le CESE, à travers sa Commission du Développement industriel, de l'Energie et des Technologies, s'est autosaisi pour faire une étude portant sur le thème "Quels dispositifs pour une application efficace du nouveau Code des mines ?".

C'est dans ce cadre que ladite Commission a invité un groupe d'acteurs du secteur des mines à se prononcer sur le sujet : Chambre des Mines et des Entreprises minières (SGO, MIFERSO, SERPM), Ministère des Mines (DCSOM, DPPM, DMG), RSE Senegal et Forum Civil.

 

En tant qu'acteur évoluant dans la promotion de la RSE et dans le prolongement de la Communication sur la RSE présenté en plénière au CESE en 2015, M.Philippe Barry, Président de l'Initiative RSE Senegal, a livré une communication orale visant à sensibiliser les honorables conseillers présents et le personnel technique du CESE sur l'importance voire l'obligation pour les compagnies minières, et plus largement les industries extractives, et leurs principaux sous-traitants de rendre compte périodiquement, à travers la publication de rapports de développement durable, des impacts positifs et externalités négatives de leurs activités productives sur les populations et l'environnement. 

 

Face à ce fort enjeu de reddition de compte et de transparence diffusé actuellement tant au niveau international qu'au Sénégal, la publication d'un rapport local élaboré selon une norme internationale (ISO 26000 et GRI) facilitera ainsi le Dialogue multi parties prenantes ainsi qu'un meilleur suivi/évaluation, par les parties concernés, des différents projets d'engagement communautaire initiés par ces entreprises.

 

 

En guise de mesure d'accompagnement, il a proposé que les PME locales sous-traitantes des industries extractives puissent être accompagnées par l'Etat dans l'intégration de la RSE dans leur système de gouvernance !

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Forum RSE 2017